Côte d’Ivoire | Le Contre-amiral Ange Kessi fait un important don à Arrah

0
84

CÔTE D’IVOIRE Par TOURÉ VAKABA, envoyé spécial à ARRAH

On peut l’avouer, le prestigieux nom du chef du parquet militaire d’Abidjan, s’inscrit désormais dans l’histoire de son pays. En plus d’être un acteur clé dans le long processus de mutation de l’armée ivoirienne, Ange Bernard Kessi Kouamé dispose également d’énergie suffisante pour apporter sa contribution active au bien-être de ses compatriotes ainsi qu’à l’impérieuse nécessité d’émergence du département d’Arrah.

Les festivités ont débuté par le village de Kouadiokro

La ville d’Arrah (est ivoirien), a connu ce vendredi 21 février, une animation qu’il lui n’était pas arrivée d’abriter depuis plusieurs années. En effet, il a plu à un digne fils de ce terroir, abondamment riche en faune, en flaure, et en ressources humaines (d’éminents cadres y sont originaires), de doter le lycée moderne du département, de quatre classes ultras modernes, appuyées de toilettes, toutes fraîchement sorties de terre. Ce mécène qui répond en l’appellation locale de Ange Kessi Bernard Kouamé, est de surcroît, l’actuel commandant du parquet militaire d’Abidjan, où il officie depuis deux bonnes décennies.

Autorités militaires et préfectorales étaient toutes au grand complet, pour dire AKWABA à la ministre de l’éducation nationale, Kandia Camara, ainsi qu’à l’inspecteur d’État Ahoua N’Doli Théophile

Les festivités débuteront en l’entame de cette glaciale matinée de vendredi, par un regroupement de personnalités, (fonctionnaires préfectoraux, militaires et civils) au seuil de la résidence du gouverneur, logée au sud de la ville, occasion d’y traduire ses civilités et ajuster les derniers reglages. Ensuite, cap est mis sur le village Kouadiokro, terre natale du Contre-amiral (Gal brigade). Ici, l’officier général à également offert une cantine scolaire flambant neuve comprenant toutes les commodités.

Les écoliers de l’EPP Kouadiokro ont désormais leur cantine, tandis que lees lycéens d’Arrah disposent de quatre classes suplementaires et de latrines neuves.

À la tête de l’impressionnant cortège qui s’y est transporté, deux grandes figures de l’État de Côte d’Ivoire, dont notamment l’inspecteur général Ahoua N’Doli Théophile, (fils de la région), et la remuante ministre de l’éducation nationale, Camara Kandia Kamissoko.

Tous sont venus spontanément apporter leur soutien et admiration à ce haut magistrat qui n’a de cesse de consacrer toute son énergie au développement et au bien-être de ses compatriotes.

Chef coutumiers et forces vives d’Arrah étaient presents

De Kouadiokro à Arrah, une foule innombrable, manifestement fiers de son fils prodige, s’est appropriée la symbolique journée de vendredi qui fera irrévocablement date dans l’histoire du département.

« Mon général, vous êtes un homme bon. En plus de vos grandes qualités de haut gradé, vous êtes aussi un grand militaire…sérieux et loyal. Merci vraiment pour tout ce que vous continuez d’apporter à la côte d’Ivoire ainsi qu’à vos propres compatriotes. Je rendrai fidèlement compte à son excellence monsieur le Président de la République et à son épouse. (…) » a indiqué la ministre Kandia Camara, marraine d’une cérémonie qui a duré toute la journée.

Le groupe musical attendait la ministre, les écoliers aussi…
Au terme de cette fête qui n’a laissé personne indifférente dans le département, écoliers, lycéens, enseignants et autres convives, conviennent d’une seule prière:
DIEU BÉNISSE ANGE KESSI !
(Toute reproduction interdite)