đź”´CĂ´te d’Ivoire | L’appel de l’UJPLA suite Ă  un incident impliquant des reporters de la RTI survenu au siège du PDCI

0
20

DĂ©claration de L’Union des journalistes de la presse libre africaine ( U.J.P.L.A) sur les incidents survenus avec l’Ă©quipe de reportage de la RTI Ă  la confĂ©rence de presse des prĂ©sidents Henri Konan BĂ©diĂ© et Affi N’GUESSAN

Le jeudi 15 octobre 2020, une Ă©quipe de reportage de la première chaĂ®ne de tĂ©lĂ©vision publique ivoirienne ( RTI 1) aurait Ă©tĂ© priĂ©e de se retirer lors de la confĂ©rence de presse des prĂ©sidents Henri Konan Bedie et Affi N’GUESSAN.
Suite Ă  la vĂ©rification effectuĂ©e par l’ujpla, union des journalistes de la presse libre africaine (UJPLA) qui lutte pour la sĂ©curitĂ© des journalistes et pour la promotion de la LibertĂ© de la presse en Afrique, il ressort que, selon les organisateurs, la RTI n’ayant pas Ă©tĂ© invitĂ©e , ne serait pas bienvenue Ă  cette confĂ©rence de presse.
En consĂ©quence, l’Ă©quipe de la Rti aurait Ă©tĂ© priĂ©e de quitter les lieux.
InterrogĂ©s par l’ujpla, le RĂ©dacteur en chef M. Kone Adama et la journaliste Sidonie Davila, prĂ©sente sur les lieux, ont expliquĂ© que le service de communication des organisateurs aurait dit reprocher Ă  la RTI sa « partialitĂ©  » dans le traitement de l’information et, de surcroĂ®t , qu’elle ne jouerait pas son rĂ´le de mĂ©dia de service public .
Toujours, selon M. Kone Adama, avant l’incident du 15 octobre, lors du meeting de l’opposition ivoirienne au stade FHB le samedi 10 octobre 2020 ,la RTI aurait Ă©tĂ© refoulĂ©e du stade pour les mĂŞmes motifs .

Pour sa part, contactĂ©e par l’ujpla pour recueillir sa version des faits, la directrice de la communication du pdci Rda, Mme Djenebou zongo, Ă©pouse Diomande a expliquĂ© Ă  l’ujpla
qu’elle n’Ă©tait pas informĂ©e que l’Ă©quipe de reportage de la RTI aurait Ă©tĂ© refoulĂ©e lors de la confĂ©rence de presse Ă  la rĂ©sidence du prĂ©sident Bedie.

Elle a indiquĂ© Ă  l’ujpla que, vu l’urgence de la confĂ©rence de presse, aucune invitation de couverture mĂ©diatique n’avait Ă©tĂ© adressĂ©e Ă  la presse.
De plus, soutient elle, la journaliste Sidonie Davila aurait dit au service communication du PDCI qu’elle serait venue « prendre le pouls dans les QG des candidats Ă  l’Ă©lection prĂ©sidentielle ».
L’Ă©quipe de communication du PDCI aurait, alors, rĂ©pliquĂ© que, vu que son candidat a, optĂ© pour un boycott et donc nullement en campagne Ă©lectorale, la journaliste devrait retourner Ă  sa rĂ©daction.

L’ujpla appelle toutes les parties au calme et Ă  la sĂ©rĂ©nitĂ©.
En ces pĂ©riodes de compĂ©titions politiques et Ă©lectorales exacerbĂ©es, l’ujpla voudrait d’abord appeller les journalistes au respect strict et irrĂ©prochable des règles Ă©thiques et dĂ©ontologiques de leur profession en toute lĂ©galitĂ© et responsabilitĂ©.

L’ujpla prie , ensuite, le gouvernement et les pouvoirs publics de veiller Ă  la sĂ©curitĂ© de tous les journalistes , quels que soient leur bord et leur ligne Ă©ditoriale afin d’assurer et garantir la libertĂ© de la presse, piliers essentiels de l’ Etat de droit et de tout processus dĂ©mocratique.

Fait Ă  Abidjan le vendredi 16 octobre 2020
Pour l’Union des journalistes de la presse libre africaine (U.J.P.L.A)
Le président
yao Noël