CÔTE D’IVOIRE | Diffamé, Ahoua N’DOLI pourrait saisir la justice!

Il est un homme pourtant sans histoire

0
139

CÔTE D’IVOIRE Fake News | Justice

Par TOURÉ Vakaba

Gravement diffamé à tort par des individus, au moyen de publications toutes aussi dégoûtantes qu’ordurières, notamment sur la toile, l’inspecteur général Théophile Ahoua N’DOLI, condamne avec fermeté, les accusations de présumées fraudes à l’occasion d’opérations d’identification en cours dans la région du Moronou, sa terre natale.

En effet, il a plu à de nombreux quidams, agissants pour beaucoup, sous de fallacieux sobriquets, de pondre dans des colonnes d’une certaine presse, ainsi que sur les réseaux sociaux, Facebook notamment, des inerties mettant en cause le collaborateur du président de la république dans une histoire inventée de fraudes, intentionnellement ourdit de toutes pièces. Profondément blessé et diffamé par la brutalité de ces accusations infondées, Ahoua N’DOLI s’est qualifié à saisir l’Autorité Nationale de la Presse (ANP) et ne tardera pas non plus à se pourvoir en justice, espérant restaurer son honneur et sa dignité gravement écorchés par les auteurs de tels lynchages.

« Auteurs et commanditaires devront s’attendre à subir la rigueur de la loi », Martel très remonté, un admirateur de ce pilier incontesté du Rhdp et intime collaborateur de longue date du président de la République, Alassane Ouattara, qui lui voue par ailleurs une confiance sans faille.

Décidément, la haine et l’intolérance semblent se retourner contre la morale, et le mal contre le bien. La trop grande liberté du justiciable ivoirien à accuser et à injurieux, à tort, sans preuves et sans aucune raison matérielle, d’autres citoyens, notamment de plus précieux, semble étrangement devenue une trouvaille qui croit pouvoir prospérer dans l’impunité. Tant la dignité et l’honneur de hautes personnalités, comme c’est le cas de l’éminent inspecteur général, Théophile Ahoua N’DOLI, se retrouvent souventes fois abimés, suite à l’agressivité de plumitifs bien plus inspirés que leurs pulsions.

Que reprochent ces « écrivants » et autres petits activistes à ce haut fonctionnaire, un homme si doux et sans histoire, dont les grandes qualités d’excellent serviteur de l’état de Côte d’Ivoire, sont connus et reconnus de tous ? Quels peuvent être les réelles intentions de ces « sous marins » sans foi ni loi, curieusement déterminés à en découdre avec un homme qui a un amour aussi grand et tant réparateur pour son pays ? La très probable ouverture d’un dossier judiciaire, parviendra sûrement a en déterminer la nature, mais surtout à trouver un visage humain, tapi derrière une telle ignominie.

De nombreux compatriotes à ce haut cadre, jusque là terrorisés par l’ampleur de cette pluie de haine, oeuvre de dangereuses mains occultes, sollicitent instamment une réponse judiciaire à cette affaire, en vue de décourager définitivement d’éventuels prochains « candidats » rêvant de s’engager en de pareils projets aux inconnus etrangement  sordides.

 

Ivory Coast 🇨🇮  Fake News Justice

By Touré Vakaba

Severely wrongly defamed by individuals, by means of publications that are as disgusting as they are filthy, notably on the web, Inspector General Théophile Ahoua N’DOLI, firmly condemns the charges of alleged fraud during operations identification underway in the Moronou region, his native land.

Indeed, it pleased many individuals, acting for many, under fallacious nicknames, to lay eggs in columns of a certain press, as well as on social networks, Facebook in particular, inertias questioning the collaborator of the president of the republic in a story made up of fraud, intentionally hated from scratch. Deeply injured and defamed by the brutality of these unfounded accusations, Ahoua N’DOLI qualified to seize the National Press Authority (ANP) and will not delay in appealing to justice, hoping to restore his honor and his dignity seriously flayed by the perpetrators of such lynchings.

« Authors and sponsors should expect to suffer the rigor of the law », Martel very reassured, an admirer of this undisputed pillar of the Rhdp and intimate long-time collaborator of the President of the Republic, Alassane Ouattara, who also vows him a flawless confidence.

Clearly, hatred and intolerance seem to turn against morality, and evil against good. The too great freedom of the Ivorian litigant to accuse and insult, wrongly, without evidence and without any material reason, of other citizens, in particular of the most precious, seems strangely to have become a find that believes he can prosper in impunity. Both the dignity and the honor of high personalities, as is the case of the eminent inspector general, Théophile Ahoua N’DOLI, often find themselves damaged due to the aggressiveness of plumitifs much more inspired than their impulses.

What do these journalists and other small activists reproach this high official for, a man so gentle and less restless, whose great qualities as an excellent servant of the state of Côte d’Ivoire, are known and recognized by all? What can be the real intentions of these lawless “submarines”, curiously determined to do battle with a man who has such a great and significant love for his country? The very likely opening of a judicial file will surely succeed in determining its nature, but above all in finding a human face, lurking behind such ignominy.

Many compatriots in this senior executive, hitherto shocked by the extent of this rain of hatred, the work of dangerous occult hands, urge a judicial response to this case, with a view to definitively discouraging possible future « candidates » dreaming of engage in such projects to strangely sordid strangers.

Any reproduction, even partial, prohibited
Toute reproduction, même partielle, interdite